AddRetour au portfolio

À proposAdd

Un Mani autour du monde

Steimsnibba

Hellesylt, Norvège - 28 août

Rencontre de trois Français hier soir au repas. Je n’ai pas eu leurs noms. Mais tous les trois vivent à Paris, deux travaillent dans une boîte d’effets spéciaux et le dernier les a quitté dernièrement pour créer des applications mobiles. Du coup j’en profite pour discuter un petit peu de ce que je fais. Web, blablabla, code, blablabla. Et puis tout comme moi ils sont assez déçu par l’auberge. Bon, au moins, il y a le petit déjeuner demain matin !

J’ouvre ce matin les yeux 10 minutes avant l’alarme de mon portable programmée à 8h00. Et comme prévu la vue fait son effet. Je me réveille doucement en regardant les gens monter dans le ferry.

Je décide de prendre mon temps ce matin. Je n’ai pas pu terminer mon livre hier soir, trop fatigué. Du coup je le fini ce matin après avoir fait une lessive dans le lavabo de la chambre. Je suis bien, personne dans l’auberge.

Il ne fait par contre pas très beau, un peu comme hier, moins de pluie néanmoins. Du coup j’hésite, je me fais ce sommet ou pas ? Mmmh. Je regarde sur les Internets si il y a des choses à faire dans le coin. Mouais, pas beaucoup. Il y a bien le ferry, mais c’est un peu cher et faut que je commence à économiser si je veux pas finir à sec à la fin du voyage. Sinon il y a une petite ville plus loin, mais c’est sur la route d’Ålesund, là où je compte me rendre demain. Bon ok, ce sera donc le sommet aujourd’hui, le Steimsnibba, croisons les doigts pour qu’il ne pleuve pas trop. Et au final je ne regretterai pas ma décision. Et puis, mais je m’en rendrai compte que plus tard, ce sera certainement la dernière rando en Norvège !

Je pars donc de l’auberge vers 11h30. Je passe acheter le repas du midi. Je m’en sors pour 1,70€ (qui a dit que la Norvège c’était cher ?). Bon ok c’est juste une miche de pain et du jambon, mais j’ai piqué une pomme et du beurre au petit déjeuner ce matin (vous leur dîtes pas hein ?). Je demande également si ils ont du tabac et des feuilles à rouler. J’arrive au bout de mon paquet et j’hésitais à en racheter mais à la vue des leurs je ne résiste pas à la tentation. C’est pas bieeen. 230 Nok. 23€ ??? Pour un paquet de feuilles et 50g de tabac. Waou ça rigole pas ici le prix des clopes.

Bon allez, je me mets en route. Il est midi. Je commence à monter. Hellesylt se trouve à 250m d’altitude et je monte à 1250m, soit 1000m de dénivelé. Le début est assez difficile, comme toujours. Faut que je me remette au sport.

Après une petite heure je m’arrête pour manger dans le sous-bois. C’est calme, il n’y a personne. Il ne pleut pas beaucoup pour l’instant, et de toute façon je suis protégé par les arbres.

Je repars, avec un rythme un peu lent mais régulier, faisant seulement quelques pauses pour reprendre mon souffle. Je quitte le sous-bois. Il ne pleut pas, j’ai de la chance.

Je me retourne, belle vue sur le fjord. Une photo.

IMG_2119-2

C’est reparti. Il n’y a pas un chat. Et je ne croiserai personne pendant toute la montée, même pas un mouton. Je vois néanmoins des traces d’animaux dans la boue. Je me demande si ils ont des chamois ou leur équivalent en Norvège. J’ouvre donc les yeux, avec un peu de chance j’en apercevrai.

IMG_2123-2

Le vent se renforce à mesure que je monte. Mais pas de quoi fouetter un chat. De toute façon y’en a pas un seul comme je l’ai remarqué plus haut. Et puis, cette fois, j’ai pris ma veste coupe-vent.

IMG_2126-2

J’arrive sur la crête. Je m’attends à ce que ça soit fini, mais en fait non, le chemin continue, et c’est bien tout là haut là haut qu’est l’arrivée.

IMG_2127-2

Je m’accorde du coup une petite pause cookies.

La pluie commence à tomber quand je repars, mais toujours assez fine. Elle est tout de même assez cinglante avec le vent.

IMG_2130-2

Allez, encore quelques mètres, et après une demi-heure j’atteins le sommet. Je suis plutôt fier de moi. J’ai pas gravi l’Everest, mais ça reste une belle rando. En haut le vent est franchement fort, je ne resterai pas longtemps.

Je trouve d’ailleurs, et ce trois fois au cours du trajet, des sortes de petites boîtes aux lettres avec un petit carnet dedans pour marquer son nom. Un genre de Géocaching pas vraiment caché. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est un loisir qui nous vient des États-Unis qui, comme son nom l’indique, consiste à trouver des cachettes dans la nature, partout dans le monde, avec à l’intérieur un carnet, mais aussi des petits objets. L’idée est d’en déposer un en échange d’un dans la boîte. Ça peut être un peu de tout. Principalement des petits jouets genre Kinder Suprise. D’ailleurs je n’ai pas du tout pensé à regarder si il y en avait dans le coin. Surement. Mais de toute façon, mieux vaut avoir un accès internet sur son portable pour les trouver.

IMG_2133-2

Bon allez, j’entame la descente. Elle risque d’être longue et éreintante. Elle le sera effectivement.

IMG_2136-2

Ça va bien plus vite qu’à l’aller. La pluie s’intensifie néanmoins, de sorte que je me retrouve bien mouillé malgré le coupe-vent.

Je croise tout de même un mouton, ça sera ma seule rencontre de la rando.

Le chemin est très glissant et je dois bien faire attention à là où je mets mes pieds. Je manque de glisser plusieurs fois, mais pour l’instant tout va bien. J’arrive à la limite des arbres et décide à faire une pause. J’ai besoin de recharger les batteries.

Je me pose sur une souche d’arbre, pas trop à l’abri de la pluie. Je sors les cookies et la veste, mais je vois arriver un grain par la droite. Mince, si je veux pas finir mouillé comme un jour à Aquacity il faut que j’aille m’abriter. J’ai repéré à l’aller un rocher sous lequel on peut se protéger des intempéries un peu plus bas et je décide de m’y rendre rapidement.

Un peu trop rapidement d’ailleurs, 2 mètres plus loin je glisse, les cookies dans une main, la veste dans l’autre, et tombe cette fois pour de bon. Je pousse un bon juron. Mais tout va très bien, rien de cassé. Juste une éraflures sur le bras gauche. Décidément ce côté gauche me porte malchance. J’arrive au rocher et me pose. Finalement le grain passe à côté, tout ça pour pas grand chose.

Bon, il faut que j’y retourne. Je commence à avoir mal aux pieds et les jambes qui tremblent. Je me sens un peu fébrile. J’ai les pieds bien mouillé malgré les chaussures Gore-Tex. J’ai hâte d’arriver à l’auberge et de prendre une douche chaude.

La descente me semble interminable. Ça glisse, ça glisse. Quand j’arrive enfin en bas et voit la route je me mets presque à courir tellement je veux retrouver le bitume et sa rigidité. ENFIN !

Arrivé en ville je passe devant un petit café que je n’avais pas remarqué hier. Je décide de m’arrêter boire un bon chocolat chaud. La boutique est très moderne avec des sachet de café très joli exposé partout. Des magazines très design que je feuillette en attendant.

Le tenancier n’a franchement pas l’air d’ici vu son accent et son look. J’engage donc la conversation en lui demandant d’où il vient. Cuba ! Waouh ça fait un bout d’chemin Cuba d’ici ! Du coup on discute. Il est en Norvège depuis 4 ans et tient le café, avec sa femme, depuis 4 mois. Je lui dit ce que j’ai fait depuis que je suis arrivé dans le pays, et la balade d’aujourd’hui. Il est très sympa, me dit qu’Ålesund vaut le coup. Et blabla et blabla. Le chocolat est très bon. Je regarde la pluie tombée, prends une photo et m’en vais.

IMG_2142-2

Retour à l’auberge, douche très chaude, mmmh que j’en avais besoin. Je vais manger direct, rencontre deux Coréennes de Séoul à table. L’une travaillait dans la finance, a quitté son job avant de partir voyager, très très stressant le boulot apparemment. Oui c’est comme au Japon à ce niveau faut croire.

Je me met dans le couloir pour bien capter le wi-fi, et un, semble-t-il, Américain est en train de faire une réunion sur Skype. J’arrive à saisir quelques mots. HTML, CSS, dashboard. Tiens je connais tout ça.

Du coup quand il a terminé je lui demande ce qu’il fait. Il est UX Designer (si des Héticiens passe par là). Comprenez Designer d’Expérience Utilisateur. En fait ça a un peu 1000 noms, mais en gros il fait la même chose que moi. Mais en beaucoup mieux. Je lui montre mon petit blog avec les différents pays. Il me répond « Been there, been there, been there », ahaha ah ouais le globe trotter quoi. À son tour il me montre son travail. Ah oui ça rigole pas, c’est un cran au dessus (https://www.behance.net/nonoumasy). Le mec vit à San Francisco, genre designer de la côte ouest, fixie, mais pas trop hipster dans le look, avec le style graphique bien de là-bas. En même temps il a 43 ans, il a pas mal d’expérience dans le métier. On discute un peu, il me dit quelques phrases dans un français pas mauvais. Il a vécu à Marseille pendant 4 mois. Enfin, il me propose de la bière, c’est bien cool tout ça.

Voila pour une journée bien remplie, demain ce sera donc visite d’Ålesund, bien plus tranquille qu’aujourd’hui.

Allez, je vais finir ma bière et me mettre au lit, j’ai un nouveau bouquin à commencer.

Un commentaire pour “Steimsnibba”

  • Tu peux enregistrer les geocaches pour quand tu n’as pas internet!!!

    Et fais attention à toi quand même. Ne pousse pas trop on ne veut pas te retrouver tout cassé!

    En parlant d’Aquacity, nous sommes allé à un parc aquatique le week-end dernier, c’était vraiment super. De nombreuses attractions, propre et bien tenu. Un gros cran au dessus des souvenirs de mon enfance.

    Je t’embrasse fort.

    L’adjoint aux autorités compétentes.

Commenter