AddRetour au portfolio

À proposAdd

Un Mani autour du monde

D’Oslo à Stavanger

Stavanger, Norvège - 20 août

Aujourd’hui journée voiture ! Réveil 7h30, préparation tout en douceur. Je sors de l’auberge vers 9h pour aller récupérer la voiture. Quelques petites galères pour faire rentrer le sac et la tente dans le tram, mais rien de bien grave. Je récupère la voiture aisément. Je suis tout content et prêt à partir que j’en oublie de demander si c’est une diesel ou une essence (malheureusement je me rendrais compte de mon oubli qu’après avoir quitter Oslo).

Je règle le GPS sur Stavanger et trois choix s’offrent à moi. Le premier, « trajet le plus rapide », 7h de route en passant par la côte. Mmmmh ok, voyons voir les autres. « Trajet le plus court », 10h de route en passant par les terres. Oulala non faut pas exagérer quand même. Troisième choix, « trajet écologique » en passant par les terres également, 7h30 de route. Ça me convient parfaitement. Allez, en avant !

Aucun soucis pour sortir d’Oslo. Je prend la E18 en direction de Kristiansand. Première surprise, ce n’est pas limité à 80 comme j’ai pu le lire sur le routard, mais à 110. C’est plutôt agréable. Je reste sur une deux voies pendant environ 100km, pour ensuite se réduire à une seule voie, à 80 km/h. Aaah je me disais quand même.

Je passe à côté d’un premier fjord qui me semble magnifique (le Drammensfjorden il me semble). Je décide de quitter la voie rapide pour faire un rapide stop. L’endroit est très joli, beaucoup d’ado sont là en vacances. Certains se jettent à l’eau, d’autres préfèrent s’adonner à la pêche.

IMG_1635

IMG_1642

Il commence à se faire faim mais je ne trouve aucun supermarché pour acheter à manger. Je reprend donc la voie rapide, pour la quitter sans tarder à la prochaine sortie. Je trouve de quoi me sustenter. Je mange au bord de l’eau, pain / jambon / mayo / miam-miam.

Bon je me suis un peu trainé ce matin, il va falloir accélérer la cadence cette après-midi. Je repars, quitte la E18 après une cinquantaine de kilomètres pour m’enfoncer dans les terres. Je commence les petites routes. Aucune limitation d’indiqué, je ne sais pas trop à quoi me fier. 80 km/h semble le plus logique, bien que les locaux n’ont pas l’air de vraiment le respecter.

Waouh, j’en prend plein la vue. Je sais que j’ai déjà perdu du temps, mais quand je tombe sur un magnifique petit lac en bordure de la route, je ne peux pas résister à l’envie de m’arrêter.

IMG_1644

En fait ce lac ne sera que le premier d’une longue série, tous plus beaux les uns que les autres, au détour d’un virage ou derrière une montée à 10%. Très difficile de résister à l’envie de s’arrêter tous les 500m pour prendre une photo.

Je roule, je roule. 2h plus tard petit stop pour se reposer. Un nouveau lac, une nouvelle occasion de prendre une photo.

IMG_1648

Je suis comblé. C’est exactement ce que je voulais. J’ai l’impression de traverser une unique et immense forêt. C’est sûr qu’ici ils ne manquent pas de poumons pour absorber le CO2. Allez pas de temps à perdre, je file, je file.

Je croise une 2 chevaux avec des plaques françaises. Ils ont fait tout ce chemin jusqu’ici en 2 chevaux ??? Les grands malades. Des kilomètres plus loin un 4×4 au gyrophare orange me fait des appels de phares, je m’arrête, il s’arrête. Qu’est-ce qui se passe ? Il me dit un truc en Norvégien, je comprend rien. Puis quand il comprend, il me fait des signes avec ces deux mains pour indiquer quelque chose de très gros ? A big truck, lui demandais-je ? C’est bien ça. Et effectivement quelques minutes plus tard un énorme camion transportant une énorme machine dévale à tout vitesse la colline devant moi. Fiou, ah oui, j’ai bien fait de m’arrêter, j’aurais été réduit à l’état d’une crêpe si je me l’avais pris en pleine face.

Après un court stop pour se reposer, je décide de repartir et de ne plus m’arrêter jusqu’à Stavanger pour éviter d’arriver trop tard. Manque de bol, je tombe sur un fjord magnifique. Il n’y a pas de mots. Je suis obligé de m’arrêter. La route longe le fjord, c’est beau, c’est grandiose. J’apprendrai plus tard que s’en ai pas un, mais un immense lac tout en longueur, le Sirdalsvatnet.

IMG_1657

Fin du trajet à travers une vallée tout aussi belle. Un beau torrent comme je les aime longe la route. Dernière photo, il est tard, j’ai envie de me poser.

IMG_1660

Arrivée à Stavanger, je ne sais pas où je vais dormir. Aucun moyen de trouver l’adresse pour l’auberge. Je fais les hôtels du centre. Complet, trop cher, complet. Ok je sors un peu du centre. Un autre hôtel, trop cher, mais un poste internet se trouve dans le hall. J’en profite pour choper l’adresse d’une auberge de jeunesse. Je m’y rend, et quand j’arrive devant la porte je me retrouve face à une pancarte « Closed for the season ». Ouuuuh génial, je commence à en avoir un peu marre. Je demande à une bien gentille dame si elle sait où je peux trouver un coin pour dormir. Il y a bien un camping à côté, mais j’aimerais me poser dans une chambre chauffée après cette journée de route. Elle m’indique des hôtels proches, je test. Complet, oulalala bien trop cher. Bon allez, je suis crevé, ça sera le camping. Et finalement ça s’avère être une solution plutôt appréciable. Pas cher, Internet et MacDo pas loin pour recharger les batteries après tout ça.

Quelques recherches sur le net pour le programme du lendemain, on décharge les photos. Et au dodo !

2 commentaires pour “D’Oslo à Stavanger”

Commenter