AddRetour au portfolio

À proposAdd

Un Mani autour du monde

De Flåm à Bøyum

Bøyum, Norvège - 26 août

Réveil encore très matinal ce matin, 7h30. Ça me change d’être en voyage. J’essaie de prévoir ma journée en prenant mon petit déjeuner ce matin mais le wi-fi à l’auberge est loin d’être des plus efficace. Tellement qu’au final je décide de partir et de voir au fil de la journée. Je demande tout de même à la réception si il y a des balades à faire dans le coin. La gentille dame me recommande de prendre la route de Aurlandsfjellet qui passe par la montagne. C’est sur mon chemin et sinon c’est un tunnel long de 28km. Ouais c’est vrai que ça sera surement plus plaisant de prendre la route que le tunnel.

Je pars donc assez rapidement, j’aurai ainsi du temps dans l’après-midi pour faire une rando près de Sogndal. Ça monte, ça monte. Il y a une très belle vue sur le Aurlandsfjord. J’arrive à un ponton aménagé pour voir la vue. En fait cette route est l’une des Route Nationale Touristique Norvégienne. Quand j’arrive il y a déjà tout un bus de Japonais. Mais c’est pas bien grave, j’apprécie tout de même le panorama.

IMG_2038-2

Allez je reprend la route. Avec un peu de chance je trouverai sur le chemin un café/restau pour me réchauffer un petit peu. Le temps est toujours assez gris ce matin.

La route est très belle, passant par des cols où il y a de la neige toute l’année. Je m’arrête pour prendre quelques photos. Mais pas bien longtemps car ici il y a beaucoup de vent et un peu de pluie.

IMG_2039-2

Je commence la descente de l’autre côté et au détour d’un virage, un mouton. Fiou ! Heureusement qu’il était pas en plein milieu de la route j’aurais eu du mal à l’éviter. Allez je sors pour le prendre en photo. Il me regarde au loin avancer. Pas du tout peureux, ce doit être le mâle alpha. Je vois bien le bélier prêt à charger. Oulala mon coco je veux juste te tirer la portrait, tout doux tout doux. Clic, clic. Oula, il a pas l’air d’avoir envie que je m’avance plus. Bon tant pis, on verra ce soir ce que ça donne.

IMG_2045-2

Je continue, la route est toujours aussi serrée et pas en très bon état. On voit d’ailleurs des marques au sol sur les différents trous. Je ne sais pas si c’est pour prévenir les automobilistes ou pour marquer les endroits à reboucher lors des prochains travaux. Peut-être les deux.

Arrivé en bas je tombe sur le Sognefjord, rien de moins que le plus long de Norvège. La route le longe et j’arrive dans un petit village où se trouve le Centre du Saumon. Ouais bon très peu pour moi, ce que je cherche c’est plutôt un bon chocolat chaud. Ah un bistrot juste ici parfait. J’en commande donc un, plus une gaufre. Je n’ai pas beaucoup mangé ce matin. C’est pas très cher, c’est parfait.

Allez, on perd pas de temps. Je prends un ferry. Vous connaissez la musique maintenant.

IMG_2054-2

Arrivé à Sogndal je trouve le Syndicat d’Initiative, comme dirait un très célèbre breton, et je demande des infos sur les randonnées aux alentours. Il y en pas mal, un peu comme partout en Norvège. Je fais mon choix et en profite pour également demander si il y a endroit où je peux dormir ce soir. Oui oui, ici ou là, me répond-on. Je vais voir. Ah non c’est complet. Ah non c’est fermé. Bon. On m’a donné une carte avec plusieurs endroits où se loger indiqués dessus. Je vais voir en dehors de la ville où il y a des « hytter ».

Traduisez « cabines » en français. On en trouve beaucoup en Norvège. Des fois même sans personne pour vous accueillir, mais bien accessible. Il faut à ce moment-là payer dans une boîte aux lettres, ils font confiance les Norvégiens. J’arrive donc aux hytter. Demande le prix. 500 pour la nuit ! Ah oui, c’est un poil cher pour moi en fait. Je commence à partir. La vieille dame ressort quelques secondes plus tard. Vous êtes seul ? Oui. 400 alors. Ouais, toujours trop cher désolé.

Bon tant pis. J’avais repéré un camping plus au nord il y quelque jours, on verra bien ce soir si il y de la place. En attendant je me dirige vers la rando du jour. L’occasion pour moi de tester ces nouvelles chaussures.

Par chance, le temps se dégage, il y a du soleil quand je commence à marcher.

IMG_2061-2

Je ne croise pas beaucoup de monde. Deux Norvégiens, un chauve et un torse-nu qui descendent. Et également une jeune Norvégienne, qui elle monte, et avec un rythme très très soutenu. J’ai l’air bien ridicule à côté d’elle. Une sportive, peut-être même professionnelle. D’ailleurs ces trois individus ne transportent pas d’eau avec eux, étrange.

J’avance et, que vois-je là-bas ? Oh ben tiens, un chat ici. Il n’y a pourtant aucune habitation dans le coin. Oh oui petit matou, oh oui tu veux des calins, oh oui tu me montes dessus. Ah rrr, ah rrr.

IMG_2063-2

J’arrive à une petite rivière et m’arrête pour manger au soleil, elle est belle la vie. Un petit repas et, mince, ça se couvre. Je commence à avoir froid et repars.

IMG_2067-2

Je quitte le chemin large pour en prendre un plus petit à flanc de montagne. Je ne croiserai plus personne. Le chemin n’a pas l’air très pratiqué.

Je croise néanmoins quelques moutons qui m’ouvrent le chemin, s’arrêtant un peu plus loin, pour repartir à toute allure dès que j’arrive. Ils se décalent enfin pour me laisser passer. Braves bêtes.

IMG_2082-2

Je continue tranquillement. Ah j’ai l’impression que je vais pouvoir faire une boucle et que je n’aurai pas besoin de faire marche arrière pour retourner à la voiture. C’est plutôt plaisant.

IMG_2083-2

Ah oui au fait, bilan des chaussures : très bien, très étanches. Mais gros point noir. J’ai une ampoule grosse comme une pièce de 20 centimes au pied gauche. En même temps elles sont neuves, je m’y attendais un peu, mais c’est pas pour autant que ça fait moins mal.

IMG_2084-2

Je retourne à la voiture, me pose un peu. J’essaie de trouver sur le GPS l’endroit où j’avais repéré le camping. Pas moyen de trouver la ville dans le GPS. Je fais donc au jugé en cliquant sur la carte.

J’arrive, c’est bien là. Le camping est pas cher, au fond d’un fjord. Il pleut un peu néanmoins, la nuit risque d’être froide. Je me calerai bien au fond du duvet.

Par contre le wi-fi est bien mieux que la veille ! Rien à voir. Je peux ainsi réserver les prochaines auberges, mettre en ligne les photos, parlez aux copains, écoutez de la musique. C’est génial.

Allez, à la prochaine !

Commenter