AddRetour au portfolio

À proposAdd

Un Mani autour du monde

De Bøyum à Hellesylt

Hellesylt, Norvège - 27 août

Journée tranquille aujourd’hui. Je n’ai que deux heures de route pour rejoindre la prochaine auberge. Je pars vers 10h20, je devrais être là-bas un peu après midi. Je dois également faire des courses en chemin.

La route passe tout d’abord au pied d’un très beau glacier. Hop, une photo.

IMG_2085-2

Le temps est plutôt maussade. Pas mal de pluie, des fois très fort, des fois pas du tout, mais pas franchement de soleil à l’horizon.

Je m’arrête donc à la première petite ville que je trouve pour me recharger en provision et en argent liquide. Je demande donc à la caissière du SPAR où je peux trouver une banque. Oui un peu plus loin sur la droite. J’y vais, ne voit pas de banque. Je demande au magasin Canon du coin (un magasin Canon perdu au fin fond du pays, c’est fou ça), elle me dit d’aller voir à l’autre supermarché ou au magasin de souvenir en face (mmh pas sûr qu’elle ai compris). Je vais voir, rien dans le supermarché. Ah, au magasin de souvenirs je demande à la dame souriante, et au milieu des beuglements d’un autre car de japonais, sort avec moi dehors et me montre du doigt la banque, juste à côté du magasin Canon. Je finis du coup par trouver le distributeur, elle a vraiment rien dû comprendre au magasin photo.

Je mange la petite viennoiserie que j’ai acheté au SPAR, et je repars (ça rime, je frime).

La route continue dans une vallée resserrée, toujours des nuages bas, toujours cette ambiance très mystique.

IMG_2090-2

IMG_2089-2

La route longe encore des fjords, je suis obligé de les contourner pour arriver à ma destination, c’est pas grave, je profite de la vue.

Je passe également par un col de montagne, là la pluie s’intensifie vraiment, c’est presque le déluge.

Allez, j’arrive à Hellesylt, sous une pluie battante. Je trouve l’auberge, ah mince il est trop tôt pour prendre la chambre, ce n’est qu’à partir de 16h et il est 13h. Dommage j’aurais bien aimé profiter de la cuisine ce midi. Bon, je sais pas trop ce que je vais faire du coup. Je vais au centre-ville, mange un léger sandwich (j’avais quand même prévu le coup, on sait jamais). Il n’y a pas grand chose à faire ici, la cascade reste l’attraction principale du coin (en plus du fjord, mais celui-là vous le verrez plus tard).

IMG_2094-2

Il y a quand même une seconde attraction. Une galerie qui fait également café. J’y vais, ils ont du wi-fi. Parfait. Je commande à boire et en profite pour chercher les randos du coin. Je trouve une brochure à télécharger avec les sentiers à proximité, génial.

Le bâtiment de la galerie est très moderne. Des grandes baies vitrées, tout en bois. C’est bien agréable. Il y a de très belles photos de la région, mais aussi une exposition sur les temps anciens du village. Mouais, c’est payant, et ça a pas l’air très intéressant, non merci.

Du coup je pars faire une courte rando. Courte, car bien que j’ai réussi à trouver des pansements hier, mon ampoule me lance toujours, et j’ai un mal de crâne qui pointe le bout de son nez (de quoi on aurait l’air avec un second nez sur le front, uhuhu).

La pluie s’est arrêtée, j’ai de la chance. Cela dit le chemin est très mouillé et passe par des affleurements de rocher très glissant. Je fais bien attention à pas tomber et abimer mon appareil photo.

Vue sur le fjord, avec le ferry qui s’en va. C’est calme.

IMG_2104-2

Je continue, ça monte un peu. Il y a une belle vue sur la ville. Hop un petit selfie made-in Mani.

IMG_2107-2

Une demi-heure plus tard j’arrive à une petite bourgade, très bien, je n’irai pas plus loin aujourd’hui. Je ferai surement une plus grande randonnée demain, si le temps le permet. Je reste en effet deux jours ici. Il y un chemin qui monte jusqu’à un sommet du coin à 1250m. Ça peut être sympa.

Du coup je m’assoie et lis un peu mon livre (le dernier tome du « cycle de Fondation » par Isaac Asimov), je l’ai bientôt terminé, ça devient intéressant. Le soleil fait son apparition quelques fois, ça réchauffe.

Je redescends et retourne à l’auberge. Cette fois je peux prendre la chambre. La jeune Norvégienne à la réception est très aimable et m’indique mon dortoir pour la nuit. L’auberge est un peu vieillotte. Ça fait un peu grande maison de grand-mère. Vieux lambris au mur, meubles des années 80, fauteuils aux motifs à fleurs, mites et petits insectes volants en quantité, et moquette au sol. Bon au moins j’ai pu choisir mon lit, celui collé à la fenêtre avec vue sur le fjord. Au réveil ça fera son effet.

Je décharge les photos, écris mon article. Ce soir ça sera nouilles chinoises. Et puis temps calme (Enora ?) pour finir mon livre.

À demain !

2 commentaires pour “De Bøyum à Hellesylt”

  • Enora / temps calme : pas compatible !!!

  • Arrh j’en suis qu’au Tome 4 de Fondations, ne me spoile pas!!!

    Toujours de belles photos. Je vous que tu prends aussi le temps de te reposer, c’est bien!

    À très bientôt!

    L’adjoint aux autorités compétentes.

Commenter